Friday, May 4, 2018

FRANÇAIS -- BENJAMIN FULFORD: 30:04:2018


On s’attendà un affrontement au Moyen-Orient alors que la fin du jeu approche pour les Israélo-Saoudiens

le 30 avril 2018

La paix dans la Péninsule Coréenne signifie dorénavant que la Mafia Khazar s’efforce actuellement d’éliminer tous les obstacles afin de déclencher une Troisième Guerre Mondiale au Moyen-Orient, selon de multiples sources concordantes. Cela provoque une grande bataille en cours dont l’issue déterminera le sort d’Israël et de son allié Saoudien, un attelage que nous allons appeler l’Alliance Israélo-Saoudienne. La bataille déterminera également qui va diriger l’Occident – les lignées sataniques ou bien la population.

C’est la raison pour laquelle Israël a attaqué la Syrie la semaine dernière avec des armes nucléaires en s’exposant par là-même à des représailles Russes, affirment des sources du Pentagone. La vidéo de cette attaque nucléaire est systématiquement effacée de l’Internet, mais au moment de la publication de cette lettre d’information, elle était visible ici :
Il semblerait que l’attaque nucléaire serait des représailles Israélo-Saoudiennes pour l’assassinat du Prince héritier Mohammed ben Salman, le dirigeant de fait de l’Arabie Saoudite. Le Prince héritier Salman n’a pas été vu en public depuis qu’on a fait état d’un échange de tirs intense à l’intérieur du palais royal la semaine dernière. La seule personne qui ait été vue devant la presse lors de la visite du Secrétaire d’Etat Américain Mike Pompeo au cours du week-end serait le faux roi.
Cependant, l’écran de fumée qui plane actuellement au-dessus de la région est particulièrement dense, donc nous ne saurons pas grand-chose de ce qui se passe jusqu’à ce que la poussière ne retombe un peu plus.

En tout cas, il est évident que l’Alliance Israélo-Saoudienne est particulièrement isolée dans la région, étant donné que la Turquie, l’Iran, l’Egypte, le Qatar, l’Irak la Syrie et d’autres puissances régionales se sont coalisés contre elle. De plus, la décision des Etats-Unis de retirer leurs troupes de Syrie pour les transférer en Irak est un signe indiquant aux Russes et à leurs alliés que les militaires Américains ne défendront pas l’Alliance Israélo-Saoudienne contre une attaque Russe tant que le contrôle Américain sur les ressources pétrolières de la région n’est pas menacé, selon des sources du Pentagone.

Ce conflit ne se limite pas au Moyen-Orient, mais se déroule sous couvert, et en plein jour en Europe, aux Etats-Unis et en Russie alors que les lignées familiales sataniques luttent pour préserver leur contrôle de la planète Terre.

Un indicateur manifeste de cette bataille épique était visible, lorsque le Président Français Emmanuel Macron esclave des Rothschild a rendu une visite officielle au Président des Etats-Unis Donald Trump la semaine dernière, sur la photo ci-dessous qui nous a été envoyée par des sources du Pentagone.

La légende de la photo du Pentagone est la suivante : « Alors que Macron fait le signe satanique de la main, Melania Trump envoie ce 24 avril aux Rothschild le message que les casquettes blanches sont aux commandes ».

Lors de ses réunions avec Trump, E. Macron prétendait apporter son soutien à l’accord nucléaire (traité de non-prolifération des armes nucléaires signé en 2015) avec l’Iran lequel est supposé empêcher l’Iran de développer l’arme nucléaire, alors qu’en réalité les Rothschild ont fourni à l’Iran … aussi bien le financement, que des armes nucléaires par leurs efforts frénétiques de déclencher une Troisième Guerre Mondiale, selon des membres de la famille royale Iranienne. Les Iraniens disposent toujours de missiles équipés de têtes nucléaires à neutrons* qui leur ont été envoyées par le régime Bush, parce que le régime Obama a refusé leur retour, selon les sources. 
*La bombe à neutrons, également appelée bombe N ou bombe à rayonnement renforcé, est une arme nucléaire tactique de puissance explosive réduite, conçue pour libérer une grande partie de son énergie sous forme d’émissions neutroniques. Le rayonnement neutronique inflige des dégâts aux tissus organiques et aux composants électroniques, tout en ayant des retombées radioactives minimes. Ayant une portée de souffle relativement restreinte comparativement aux bombes à fissions classiques1, les bombes à neutrons présentent l’intérêt d’avoir un effet moins dévastateur sur les infrastructures. (Source : Wikipédia)

Donc la véritable bataille ne consiste pas seulement « à empêcher l’Iran de se doter des armes nucléaires », comme ne cessent de le marteler les principaux médias contrôlés par les Khazars. Le véritable enjeu se déroule entre ceux qui veulent véritablement la paix au Moyen-Orient et les fanatiques religieux qui essaient d’y déclencher l’Armageddon.

L’attaque nucléaire sur la Syrie sera presque certainement suivie par des répliques en représailles soit sur Israël, soit sur l’Arabie Saoudite, alors que les fanatiques, craignant pour leur vie, essaient de s’en tirer en déclenchant une guerre mondiale. La Société du Dragon Blanc (WDS) et ses alliés vont essayer d’empêcher que la situation ne dégénère en enfer nucléaire en continuant systématiquement à évincer les tyrans qui complotent dans ce sens en Israël, en Iran, en Arabie Saoudite, en Europe, en Russie, aux Etats-Unis et ailleurs.

La bataille contre les satanistes aux Etats-Unis est presque achevée, même si les 25 500 mandats sous scellés au pénal ne sont pas encore mis en vigueur. La semaine dernière, le Président de la Chambre des Représentants du Congrès Paul Ryan est le dernier en date d’une liste impressionnante de personnes influentes qui sont victimes de la purge. Rappelez-vous, George Soros, David Rockefeller, Zbigniew Brzezinski, Hillary Clinton, Barack Obama, Barbara Bush, John McCain, ont tous été éjectés !

Les satanistes ont essayé de créer l’illusion que cette purge n’existait pas en faisant revivre par le contenu digital et numérique des personnages-clés comme Clinton, George Soros et Bill Gates. La semaine dernière, par exemple, ils ont remis à l’ordre du jour la menace voilée de Bill Gates d’éradiquer des millions de personnes à l’aide d’armes biologiques.
Ce genre de montage numérique ne change rien à la réalité que ces gens-là sont partis.
Cependant, des dirigeants sataniques comme Theresa May au Royaume Uni, Emmanuel Macron en France, Benyamin Netanyahou en Israël et Angela Merkel en Allemagne sont toujours en place.
L’éviction d’Emmanuel Macron pourrait être la prochaine étape. A ce propos, « La Cour Suprême du Conseil National de Transition, qui est la seule autorité d’une justice légitime en France, a émis un mandat d’arrêt à l’encontre de Macron et son gouvernement illégitime », et ils espèrent le faire appliquer aux alentours du 5 mai, selon le Conseil.
Le Conseil fait remarquer que mis à part le signe satanique de la main à Washington la semaine dernière, Macron a placé des symboles sataniques dans le bureau présidentiel et a prononcé son discours lors de son investiture avec sa tête située juste sous un œil au sommet d’une pyramide. (Tableau de Fairey qui comprend un pentacle)

Il est intéressant de noter que le chêne planté à Washington la semaine dernière par Macron et Trump est porté disparu, selon des sources du Conseil.

Au Royaume Uni, le Premier Ministre Theresa May attaqué de toutes parts, a perdu un allié de poids la semaine dernière lorsque la Secrétaire à l’Intérieur Amber Rudd a été contrainte à la démission, apparemment pour maltraitance contre les immigrants. Le ministère de l’Intérieur du Royaume Uni est chargé du service de renseignement MI5, et elle a été évincé parce qu’elle est impliquée dans les histoires de faux attentats d’agents toxiques au Royaume Uni et en Syrie pour provoquer la guerre, selon des sources du MI6. Theresa May va bientôt être évincée et remplacée par le partisan pour la vérité sur le 11 septembre et le 11 mars (Fukushima) Jeremy Corbin, affirment des sources du MI6.

Il y a également pas mal d’intrigues au plus haut-niveau en Russie, objet de  l’hystérie des Khazars pour avoir manipulé des élections, gazé des gens, etc. Le renseignement suivant nous a été envoyé par une source de la Société du Dragon Blanc (WDS) au sein de l’appareil de renseignement Russe :

 « Le FSB et le service gouvernemental de contrôle de l’Internet ont commencé à bloquer de nombreux sites web et domaines sous couvert de ‘lutte contre le terrorisme’, mais il s‘agissait en fait de procéder à des essais pour couper l’Internet de sources extérieures. J’ai examiné l’aspect commercial de cette histoire et j’ai constaté que la totalité des portails, ressources, médias, etc., les plus connus d’Internet sont la propriété exclusive de Juifs. En outre, ils ont également des participations dans Facebook (10%) et ils continuent d’en acheter. Ils font partie d’une association criminelle qui achète des actions par l’intermédiaire de différentes personnalités ou organisations qui ne semblent pas avoir de relations entre elles, alors que c’est le cas. Ce groupe est lié aux Rockefeller et à certains services administratifs ».
Rappelez-vous que Facebook est sous le contrôle de Mark Zuckerberg, le petit-fils de David Rockefeller.
La source affirme également que cette tentative de contrôle de l’Internet Russe, serait liée à la cryptomonnaie, dont la possession serait passible d’une peine de quatre ans de prison en Russie.
Il y a fort à parier que la tentative actuelle pour prendre le contrôle de l’Internet Russe est destinée à manipuler l’opinion publique Russe en faveur d’une guerre de la fin des temps. Cela pourrait également être une stratégie visant à saper le regain du Christianisme en Russie.
En tout cas, pour le moment, l’objectif de mettre fin à cette guerre constante, se focalise sur l’achèvement du processus de paix en Corée, affirment des sources du Pentagone. A cette fin, l’Amiral Harry Harris sera envoyé à Séoul comme ambassadeur pour être le gouverneur militaire de la Péninsule unifiée, selon les sources.
Une fois la question Coréenne réglée, l’objectif de paix se focalisera sur la question Israélo-Saoudienne, selon des sources de la WDS en Asie.

© Benjamin Fulford –
Traduction Patrick T revu Isabelle

TRIBUTE TO A PRESIDENT


NA PRMEIRA PESSOA

Um auto retrato surpreendentemente sincero do Presidente da Rússia, Vladimir Putin

CONTEÚDO

Prefácio

Personagens Principais em 'Na Primeira Pessoa'

Parte Um: O Filho

Parte Dois: O Estudante

Parte Três: O Estudante Universitário

Parte Quatro: O Jovem especialista

Parte Cinco: O Espia

Parte Seis: O Democrata

Parte Sete: O Burocrata

Parte Oito: O Homem de Família

Parte Nove: O Político

Apêndice: A Rússia na Viragem do Milénio


índice


“Copyright Zambon Editore”

PORTUGUÊS

GUERRA NUCLEAR: O DIA ANTERIOR

De Hiroshima até hoje: Quem e como nos conduzem à catástrofe

ÍNDICE

Followers

Google+ Followers