bf pic

TRIBUTE TO A PRESIDENT


NA PRMEIRA PESSOA

Um auto retrato surpreendentemente sincero do Presidente da Rússia, Vladimir Putin

CONTEÚDO

Prefácio

Personagens Principais em 'Na Primeira Pessoa'

Parte Um: O Filho

Parte Dois: O Estudante

Parte Três: O Estudante Universitário

Parte Quatro: O Jovem especialista

Parte Cinco: O Espia

Parte Seis: O Democráta

Parte Sete: O Burocrata

Parte Oito: O Homem de Família

Parte Nove: O Político

Apêndice: A Rússia na Viragem do Milénio


MANLIO

Thursday, June 7, 2018

FRANÇAIS -- BENJAMIN FULFORD: 04:06:2018


La chute d’Israël ne saurait tarder alors que l’OTAN lui retire saprotection 

le 4 juin 2018

Le changement tectonique du paysage géopolitique mondial se poursuit à un rythme effréné, alors que la Mafia Khazar satanique est évincée systématiquement de tous les centres du pouvoir mondial, selon de multiples sources concordantes. La situation en est au point où le grand manitou des Khazars, Israël, pourrait bien être bientôt libéré de l’emprise des satanistes, affirment des sources du Pentagone. En Europe, les changements de gouvernements la semaine dernière en Italie, en Espagne et en Slovénie, signifient que seul un noyau dur composé de la France, de l’Allemagne et des Pays-Bas demeure sous le contrôle des Khazars, selon les sources.

La libération de l’Occident est nécessaire pour garantir que les négociations entre l’Orient et l’Occident qui se tiendront à Singapour la semaine prochaine ne se terminent pas par un ordre mondial chinois exclusif en remplacement de la Mafia Khazar au sommet du pouvoir mondial, affirment les sources. 

Commençons par examiner la situation d’Israël, où le patron sataniste suprême, Benyamin Netanyahou, à l’instar de son prédécesseur Adolf Hitler, est maintenant réfugié dans un bunker dans l’attente de son inéluctable défaite. La déclaration publique du Secrétaire Général de l’OTAN, Jens Stoltenberg selon laquelle l’alliance ne viendrait pas au secours d’Israël en cas d’attaque de l’Iran est l’indice du changement de régime imminent en Israël depuis une semaine.

Selon les sources du Pentagone, le sous-entendu majeur, c’est que « l’OTAN ne défendra pas cette entité illégitime Sioniste contre l’ours (Russe) ». En tout cas, Netanyahou et son régime politique ont perdu le soutien de la plupart des vrais Juifs (par opposition aux cercles satanistes), en raison de leur comportement meurtrier.
La débâcle publique d’Israël se produit alors que l’Arabie Saoudite se prépare à proclamer Mutaib ben Abdullah* comme son nouveau dirigeant, en remplacement du Sioniste Ben Salman, qui a été assassiné le 21 avril, affirment des sources du Pentagone.

*MUTAIB Ben ABDULLAH BeN ABDULAZIZ, est un des 34 enfants et le troisième fils du Roi Abdullah et de Munira Al Otaishan, né à Riyad le 26 mars 1952. Diplômé de l’Académie militaire de Sandhurst, il a gravi les échelons pour devenir Ministre de la Garde Nationale, chef de la Garde Nationale et Commandant des académies militaires Saoudiennes. En tant qu’officier commandant extrêmement compétent, érudit et ambitieux, entretenant de forts liens professionnels avec les militaires Américains, il est un des principaux candidats à la fonction suprême dans son pays. (Source : Site officiel de la Maison des Saoud).

C’est important parce que cela signifie que le pétrole Saoudien, le principal soutien au pétrodollar, n’est plus aux mains des Sionistes, selon les sources. Il est certain que Ben Salman, était présenté quotidiennement dans la presse jusqu’à ce que des coups de feu ne soient entendus dans son palais le 21 avril, avant de disparaître de l’espace public. Il faudra néanmoins attendre le communiqué officiel pour confirmer ce qu’indiquent ces sources.

Cependant, une autre source du Pentagone s’est manifestée la semaine dernière avec des informations affectant le conseil d’administration de la plupart des multinationales occidentales cotées en Bourse. Selon cette source, les militaires du gouvernement Trump envisagent de restituer à Lee Wanta et à ses gens le contrôle de $ 26 000 milliards d’investissements dont ils prétendent avoir été spoliés par la faction Bush de la Mafia Khazar. Wanta a été invité à Washington D.C. cette semaine pour discuter de ces fonds, affirment les sources. « S’ils veulent restituer ces fonds à Wanta, ils vont devoir les reprendre à Vanguard », selon les sources. Vanguard (Bush ?), avec State Street (Rockefeller ?) et Blackrock (Rothschild ?) contrôlent la majorité des multinationales occidentales.


La prise le contrôle de Vanguard, State Street et de Blackrock par les militaires Américains, pourrait faire partie des préparatifs d’un face à face avec l’alliance Eurasienne pour le contrôle du système financier mondial. Dans ce contexte, le sommet entre le Président des Etats-Unis Donald Trump et le dirigeant Nord-Coréen Kim Jong-Un, serait un enjeu bien plus important que la paix dans la Péninsule Coréenne (le 12 juin). Selon les Illuminati Gnostiques, Kim Jong-Un serait en fait …
le dirigeant d’une alliance qui contrôle la Chine ainsi que l’essentiel de l’Asie du sud-est.

Quoi qu’il en soit de Kim, un regard sur la situation mondiale ne laisse aucun doute que les Etats-Unis dominés par le complexe militaro-industriel occidental, et une alliance Eurasienne sont en train de négocier une nouvelle façon de gérer la planète.

La clé pour savoir qui va sortir vainqueur de la négociation semble de plus en plus être détenue par l’Inde. L’Inde possède une population jeune équivalente en nombre à celle de la Chine qui vieillit rapidement. C’est pourquoi les Etats-Unis ont essayé de convaincre l’Inde de rejoindre une alliance avec eux, le Japon, l’Australie et l’Indonésie pour « contenir la Chine ». Les Etats-Unis ont dans le cadre de leur appel à l’Inde, renommé leur Commandement du Pacifique en Commandement Indopacifique.


Cependant, les Chinois semblent avoir l’avantage, du fait que l’Inde a rejoint la Russie et la Chine en tant que membre de l’Organisation de Coopération de Shanghai, une alliance militaire et économique Eurasienne.
La semaine dernière, le Premier Ministre Indien Narendra Modi, a déclaré clairement lors du Dialogue de Shangri La à Singapour, que l’Inde n’était pas intéressée par le jeu des grandes puissances, en affirmant qu’une « Asie des rivalités nous freinera tous. Une Asie de la coopération façonnera ce siècle ». Nous vous recommandons de lire la totalité du discours de Modi (pas trop long) grâce au lien ci-dessous :

En tout cas, le 17e sommet du Shangri La sur la sécurité à Singapour n’est qu’une des nombreuses réunions de haut-niveau qui se tiendront à l’approche du sommet Kim/Trump de la semaine prochaine. Cette semaine sera également l’occasion d’un sommet du G7 (des gouvernements Occidentaux officiels) au Canada, ainsi qu’une réunion du groupe Bilderberg (du gouvernement secret Occidental) en Italie, alors que l’Occident essaie d’accorder ses violons en vue de la négociation des grandes puissances de la semaine prochaine en Asie.

Donc revenons-en maintenant à la situation en Occident, à commencer par l’Europe. Tout d’abord, ce n’est probablement pas une coïncidence si la réunion des Bilderberg de cette année se tient en Italie, étant donné que le nouveau régime est opposé à l’Euro et représente de ce fait une menace pour l’Union telle qu’elle existe actuellement. En gros, les chiffres économiques nous disent de façon évidente que l’Europe du Sud (PIGS Portugal, Italie, Grèce et Espagne) se porterait mieux sans l’Euro, et c’est la réalité inéluctable à laquelle est confrontée l’élite secrète. En outre, la chute du fief Nazi des Bush signifie qu’il n’y a plus de véritable soutien du complexe militaro-industriel Occidental au projet Européen centré sur l’Allemagne tel qu’il est actuellement. Cependant, son effondrement se déroulera au ralenti.

Un autre problème de l’Union Européenne se pose avec la Slovénie (la patrie d’origine de Melania Trump), qui a maintenant rejoint la Pologne et la Hongrie en élisant un régime opposé à la politique d’immigration massive de l’Union Européenne issue des pays musulmans. La tendance générale, est que l’Europe centrale rejoint désormais l’Europe du Sud en se distanciant de la domination de l’Allemagne (plus ses laquais Français), mais pour des raisons différentes. Le Royaume Uni, avec le Brexit, a déjà dit non à l’UE. Il est donc évident qu’une Europe profondément divisée n’est pas en mesure de représenter l’Occident dans les pourparlers avec l’Orient.
L’autre grand siège du pouvoir au G7, le Japon, est également en grand désarroi, parce que le régime qui le gouverne est considéré en Asie comme un gouvernement colonial esclave. Les Nord-Coréens sont considérés comme un gouvernement légitime pour la Corée et le Japon, selon des sources de l’extrême-droite Japonaise, et c’est pourquoi les Japonais sont exclus des négociations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. En outre, les séides de Bush come Richard Armitage (le cousin de Barbara Bush) ont perdu leur pouvoir au Japon, ce qui signifie qu’il y a un vide dans le réseau de l’empire colonial Américain.

C’est dans ce contexte que nous devons apprécier la décision de Trump d’imposer des droits de douane sur l’acier et l’aluminium aux Européens, ainsi qu’aux Japonais et Canadiens. L’objectif est d’utiliser cette mesure pour imposer un changement dans la gouvernance économique occidentale. En un sens, Trump a raison de dire que si les Etats-Unis accusent un déficit commercial de $ 800 milliards par an, alors gagner une guerre commerciale est une absurdité.

Cependant, ce qu’il vient juste de réaliser, c’est que l’économie Américaine a été vidée de sa substance par d’énormes déficits commerciaux parce que les propriétaires de l’actuel système financier centré sur le pétrodollar n’étaient pour la plupart ni des Américains, ni des patriotes Américains. Nos sources nous suggèrent que c’est pourquoi le programme en faveur de Wanta, si c’est vrai, peut être un signe que Trump a finalement trouvé sa vraie cible. Si Trump peut prendre le contrôle du système qui est fondé sur le dollar US, l’Euro et le Yen, il sera en bien meilleure posture pour négocier une nouvelle architecture mondiale financière et politique avec l’alliance Eurasienne. Il lui suffit d’arrêter quelques oligarques de plus et il se pourrait bien que ça marche. A ce propos, on continue de faire des progrès, selon des sources du Pentagone.

D’une part, « La N°2 du culte porno NXIVM, l’actrice Allison Mack, pourrait avoir vidé son sac pour provoquer la chute d’Hollywood et des Bronfman », selon les sources. La famille Bronfman s’est enrichie en vendant de l’alcool à Al Capone et est désormais l’une des principales familles qui contrôlent les géants des médias comme AOL-Time Warner.

L’autre grande entreprise médiatique Sioniste qui subit des attaques est Disney. « La présentatrice d’ABC, Roseanne Barr, s’est « sacrifiée » pour faire tomber la marionnette de (Barack Obama), Valerie Jarrett et son défenseur le PDG de Disney, Bob Iger, et son émission annulée pourrait être reprise par la Fox », affirment des sources du Pentagone. En outre, ajoutent-elles, « Harvey Weinstein et son ancien employeur Disney et consorts, pourraient être accusés d’infraction à la loi RICO* pour avoir dirigé une entreprise criminelle à caractère sexuel, alors que Trump pourrait même nationaliser cette icône culturelle pour protéger les enfants ».
* La loi sur les Organisations Corrompues sous l’influence de Racketteurs (Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act), communément appelée Loi RICO ou simplement RICO, est une loi fédérale des Etats-Unis qui prévoit des peines pénales aggravées et un motif de poursuite civile pour des actes accomplis dans le cadre d’une organisation criminelle permanente. (Source Wikipédia)

De plus, à Washington D.C., « l’Etat Secret et les agents Sionistes font partie du passé, du fait que le Département de la Défense se charge de tout le processus d’autorisations top secret pour le gouvernement, pour ne les accorder qu’à des casquettes blanches et des patriotes », selon les sources.

Cela signifie que le gouvernement militaire qui soutient Trump consolide ses positions en tant que représentant de l’Occident pour les négociations avec l’alliance Eurasienne.


Cependant, il faut que Trump comprenne que de jouer les gros bras et taper sur la table ne passe pas en Asie. La Chine a fait savoir qu’elle était prête à faire la moitié du chemin par rapport aux Etats-Unis, mais que toute tentative par la force au cours des négociations pourrait se retourner contre Trump. Publication de la déclaration dont voici un extrait :

« Les résultats économiques et commerciaux issus de ces pourparlers ne prendront pas effet si les Etats-Unis imposent des sanctions quelles qu’elles soient, y compris une augmentation des droits de douane ».


Néanmoins, toutes les initiatives décrites ci-dessus représentent un changement fondamental de direction sur la manière dont le monde est gouverné, maintenant que l’apocalypse des Sionistes est en cours d’achèvement. L’humanité est en cours de libération. 

© Benjamin fulford
Source : Antimatrix.org

Translator French : Patrick T rev Isabelle 


índice


“Copyright Zambon Editore”

PORTUGUÊS

GUERRA NUCLEAR: O DIA ANTERIOR

De Hiroshima até hoje: Quem e como nos conduzem à catástrofe

ÍNDICE

Followers

Google+ Followers