bf pic

coreia do norte

SUBTITLES -- CHI, EN, FR, IT, PT, RO, SP

Please click upon the dental wheel and choose your language.

Friday, February 3, 2017

Français -- BENJAMIN FULFORD: 30:01:2017


Les hommes seront toujours les mêmes alors que débute l’Année du Coq et que la guerre se profile à l’horizon

le 30 janvier 2017


Les tambours de la guerre résonnent alors que débute l’Année du Coq de feu chargée de testostérone et que les gars se préparent à montrer qui est le plus grand et le plus mauvais. Les avertissements les plus importants proviennent de Chine, qui a signalé beaucoup de « lignes rouges » franchies, du moins verbalement, par l’administration macho du Président des Etats-Unis Donald Trump. Les feux d’artifice pourraient être lancés après le 5 février avec la fin des festivités du Nouvel An Chinois, selon des sources des services de renseignement et des sociétés secrètes chinoises. Comme en ont averti les Chinois, s’ils bougent ce sera « inattendu et pire que ce que vous pouvez imaginer ».

Entre-temps, l’administration Trump est trop préoccupée à redessiner les cartes du Moyen-Orient et à s’impliquer dans la lutte de pouvoir en Occident pour apprécier pleinement ce qui risque de se produire si la Chine entreprend une initiative militaire.
Avant d’en revenir à ce que la Chine pourrait entreprendre, jetons un œil sur le nouveau Moyen-Orient qui est créé par l’administration Trump agissant de concert avec la Russie. Nous voyons la région être divisée en trois zones d’influence. La première est la Turquie avec des zones d’influence s’étendant depuis la Syrie et en Irak. L’autre est l’empire Perse (Iranien) s’étendant vers l’Irak, la Syrie du Centre et le Liban. La troisième est la zone arabe, comprenant l’Egypte, les Etats du Golfe, les parties sunnites de l’Irak, la Jordanie et Israël. Militairement, les Russes et les Américains ont divisé leurs zones d’influence entre la Russie à l’Est de l’Euphrate et les Etats-Unis à l’Ouest. La carte ci-dessous montre les nouvelles zones d’influence en Syrie.




Comme l’ont remarqué les observateurs chevronnés, Trump a promis de détruire l’Etat Islamique en un mois même s’il a promis un soutien sans faille à Israël, le principal sponsor de l’Etat Islamique. Ce qui se passe en réalité, c’est que la monarchie saoudienne va s’en prendre au clergé fondamentaliste wahhabite (qu’elle haït secrètement) alors que les Israéliens s’occuperont des fondamentalistes sionistes fanatiques qui constituent les deux facettes de la médaille de l’Etat Islamique. La récompense sera la survie des monarchies du Golfe et de nouveaux tracés de gazoducs pour leurs exportations de gaz vers l’Europe via Israël et la Turquie.
Pour le régime politique de Trump, la solution au Moyen-Orient sera la partie la plus facile. Trump a également annoncé des plans pour s’en prendre au plus dur, s’occuper du Conseil d’administration de la Réserve Fédérale, en accrochant le portrait de la Némésis de Rothschild (la Fed), Andrew Jackson, à la Maison Blanche, font remarquer des sources du Pentagone. C’est quelque chose que le gouvernement militaire des Etats-Unis ne pourra pas résoudre simplement en s’emparant du siège de la Réserve Fédérale et des banquiers de la banque centrale et en supprimant les membres de la famille Rothschild. Pour cela il faudra négocier avec la Chine.
Voici comment une source proche des Rothschild a décrit la situation. « Les Rothschild sont implantés en Chine, et l’ont été depuis de nombreuses années. Tout leur or et leurs liquidités se trouvent en Chine … Tout ce qui arrive a été longuement mûri et planifié longtemps à l’avance ».
Les services de renseignement et les sociétés secrètes chinoises ont annoncé à des représentants de la Société du Dragon Blanc (WDS) la semaine dernière que si la Chine décidait de prendre une initiative militaire, elle ne ferait pas le jeu des Etats-Unis en s’engageant dans une bataille navale en Mer de Chine méridionale, un des points forts des Etats-Unis. Ils s’empareraient plutôt de la Corée du Nord, de la Thaïlande, de la Malaisie, de l’Indonésie et de l’Inde par une même offensive, selon les sources. Etant donné que le Vietnam serait un morceau dur à avaler, ils le laisseront isolé, disent-elles.
Des sources de la CIA en Indonésie confirment que des millions de Chinois sont arrivés en Indonésie au cours des dernières années après que le gouvernement de Joko Widodo (Jokowi) ait levé les restrictions. Les Indonésiens sont toujours furieux de l’assassinat du Président Soekarno par la CIA et de l’avortement consécutif du plan Soekarno/Kennedy pour démarrer un nouveau système financier. C’est la raison pour laquelle les Indonésiens soutiennent fortement un nouveau système financier mondial centré sur l’Asie.
Les Chinois affirment qu’ils sont parfaitement conscients que les Etats-Unis réagiraient contre une telle offensive en fermant le Détroit d’Hormuz et le Détroit de Malacca et en les privant d’une bonne partie de leur approvisionnement en pétrole. Cependant, les Chinois se sont préparés à ce genre d’éventualité en construisant systématiquement des oléoducs et des gazoducs et en réduisant leur dépendance au pétrole arrivant par tanker du Moyen-Orient. Les Chinois, en tout cas, utilisent le charbon pour 80% de leurs besoins énergétiques et telles que les choses se présentent, seul le quart de leurs importations de pétrole serait touché par ce type de mouvement.
En outre, ils savent que les Russes n’ont qu’une population de 10 millions en Sibérie et ne pourraient protéger ce vaste territoire de la Chine que par une guerre nucléaire totale. Les Russes, qui ont été abusés par les puissances occidentales pendant de si longues années, se méfient également de l’appel romantique occidental soudain, à une alliance chrétienne (blanche). Alors qu’une source du FSB interrogeait un membre de la WDS à propos de la nouvelle amitié américaine, « qu’est-il arrivé aux BRICS ? », on lui a répondu que le monde n’allait plus être divisé en blocs rivaux mais plutôt que chacun sera désormais l’ami de l’autre. La conclusion qu’on peut en tirer, c’est que les Chinois sont sûrs que les Russes vont rester neutres s’ils entreprenaient les offensives soulignées plus haut.
Les Russes et leurs alliés Serbes, sont pourtant tentés de prendre leur revanche pour la destruction de la Yougoslavie en pénétrant au Kosovo, selon des sources des Illuminati gnostiques. Cela permettrait aux peuples slaves de s’emparer des vastes ressources minérales du Kosovo qui étaient la raison principale de la destruction de la Yougoslavie, disent-elles. Les Russes veulent également qu’il leur soit rendu justice en Ukraine orientale. En d’autres termes, les Russes pourraient bien décider de profiter de la diversion par une quelconque initiative chinoise pour régler quelques vieux comptes en Europe de l’Est.
Néanmoins, les Chinois sont pragmatiques et savent qu’une solution gagnant-gagnant serait infiniment préférable aux scénarios évoqués précédemment. C’est pourquoi ils soutiennent le projet de la WDS en faveur d’une future administration de planification employant des gens sur la base du mérite, qui coordonnerait une grande campagne réunissant l’Orient et l’Occident pour mettre fin à la pauvreté et à la destruction de l’environnement. Une telle campagne permettrait de percer des tunnels reliant l’Alaska à l’Eurasie, le Japon à l’Eurasie et également l’Afrique à l’Eurasie. Les grands projets consisteraient notamment à faire reverdir les déserts, à repeupler les océans en poissons, etc. Les Asiatiques disent également qu’ils sont prêts à accepter qu’un Occidental soit le premier dirigeant d’une telle administration à conditions que son successeur soit un Asiatique. Par la suite la fonction sera occupée par le meilleur candidat indépendamment de son origine ethnique ou culturelle.
Même si les États-Unis évitent de provoquer une guerre avec la Chine, le régime de Trump ne pourrait pas prendre le contrôle du Conseil d’Administration de la Réserve Fédérale parce que le dollar américain n’est pas sous le contrôle des Etats-Unis. Plus de 100 nations, y compris le Canada et la plupart des pays de l’Europe sont déjà en faveur de l’AIIB dirigée par les Chinois et ont signé en faveur du nouveau système financier international des « quotas carbone ». Si les États-Unis essaient de le contrôler unilatéralement, ils se verraient isolés et s’apercevraient bientôt qu’ils ne pourront plus payer les salaires des militaires américains répartis sur plus de 800 bases de par le monde.
L’alternative, et c’est celle que cette lettre d’information a recommandé depuis longtemps, consiste pour Trump à émettre les dollars du Trésor contrôlés par le gouvernement Américain. Ces dollars pourraient être émis dans les quantités voulues par le gouvernement des États-Unis pour financer les infrastructures, l’éducation, les activités militaires nationales, la R&D, etc. Cela rendrait l’industrie américaine compétitive du jour au lendemain et provoquerait un boom des investissements, du tourisme et des exportations. Par contre, les importations Chinoises doubleraient de prix du jour au lendemain.
C’est dans cette perspective que les Asiatiques ont accepté qu’une future administration de planification continuerait de financer les activités militaires Américaines en faveur de la planète dans le monde entier.
La seule autre alternative à la disposition de Trump serait une hausse des tarifs douaniers, à l’importation, mais si l’on s’en réfère au cas de l’Argentine après la Deuxième Guerre Mondiale, cela conduirait à une longue dégénérescence d’isolement des Etats-Unis vers un statut d’état du tiers-monde.
En tout cas, ce sont ces problèmes que l’administration Trump devra étudier de près lorsque le rapport de force aura pris fin en Occident. A ce sujet, des sources du Pentagone avaient à nous faire part de nombreuses nouvelles.
 « Après la visite de Trump au Pentagone le 27 janvier, les militaires américains pourraient accéder à une base de missiles Brésilienne en Amazonie pour mettre fin aux cartels de la drogue des Bush, à l’État Islamique et pour effectuer des opérations secrètes », selon les sources. De plus, les sources nous informent que la « base de la Cabale à San Diego a été détruite à l’explosif le 24 janvier ».
Selon une autre nouvelle, « après la visite de Trump à Langley (le siège de la CIA) et celle du (Général Joseph) Dunford à Bruxelles, la CIA et l’Europe prennent maintenant comme cible Soros et son ONG », selon des sources du Pentagone. Cet individu Soros est probablement décédé mais en tant qu’organisation de façade des Rothschild, Soros est maintenant près d’être également démantelé, semble-t-il. 
L’autre information que les sources du Pentagone avaient à communiquer concerne « la balance du baron de la drogue Joaquin « El Chapo » Guzman. Trump pourrait envoyer les fédéraux à Chicago, le centre de distribution de la drogue du cartel mexicain lié à la CIA tout en se débarrassant au passage du patron du Mossad (le maire de Chicago) Rahm Emanuel ».
Avec toutes ces aventures machistes, le temps est peut-être venu d’imaginer ce qu’une voix plus calme, féminine aurait à dire. Bien que nous ne puissions présumer de ce que la Reine Elizabeth, qui a rencontré 12 présidents des Etats-Unis, pourrait déclarer sur les évènements actuels, il y a fort à parier que son conseil serait quelque chose du genre : « faites l’amour pas la guerre ».
En conclusion, mon voyage en Antarctique a été annulé pour l’instant.

Traduction Patrick T rev Isabelle

ANNA

Russian journalist kidnapped in Kiev

ANA KURBATOVA’s life could be in danger


ENGLISH

FRANÇAIS

HRVATSKI

CASTELLANO

POLSKI

PORTUGUÊS

anti

Unless YOU, individually, wake up and raise your voice and strength against the all pervading evil,

no one, LITERALLY, is going to do it for you,

and precisely

because your very consciousness and awareness

remain on the level of some blind believer in the "bright future of mankind"


PUTIN




AVAILABLE IN FRENCH, ROMANIAN, PORTUGUESE




2017 FSB Meeting - EN from Roberto Petitpas on Vimeo.



putin

BF



“Glory to God in the highest, and on Earth

Peace, Good Will toward men.”

This Christmas, Give Peace.



BJ 2 FEV




UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT