bf pic

anti

Unless YOU, individually, wake up and raise your voice and strength against the all pervading evil,

no one, LITERALLY, is going to do it for you,

and precisely

because your very consciousness and awareness

remain on the level of some blind believer in the "bright future of mankind"


Thursday, April 16, 2015

Français -- Benjamin Fulford, le 15 avril 2015


L’ancien directeur US du Renseignement Dennis Blair travaille pour les gangsters Japonais



Dennis Blair official Director of National Intelligence portrait.jpg Dennis Blair

Quelquefois il faut voir les choses pour les croire. Aujourd’hui, j’ai reçu la fiche nominative de Dennis Blair, ancien Directeur National du Renseignement des Etats-Unis (supervisant tous les services de renseignement des Etats-Unis) et ancien Commandant en chef des Forces américaines du Pacifique. Elle indique qu’il est actuellement Président du Conseil d’Administration et Directeur Général de la « Fondation Sasakawa de la Paix » aux Etats-Unis. En d’autres termes, il travaille pour Yohei Sasagawa, un homme dont plusieurs sources japonaises du milieu Yakusa m’ont affirmé qu’il était un des leurs. Voici un lien vers un rapport déclassifié de la CIA à propos de son père Ryoichi Sasagawa :


Voici un extrait d’un livre très documenté sur les Yakusa.


Nous y voilà, un des plus hauts gradés de l’armée américaine qui prend sa retraite dans les organisations Yakusa ! Blair s’exprimait devant le Club des Correspondants Etrangers du Japon où il plébiscitait fidèlement la ligne officielle du parti au pouvoir à Washington D.C. au profit de la presse de propagande des conglomérats privés. A plusieurs reprises on m’a empêché d’interroger Blair, donc je vais lui poser ma question ici :

« M. Blair, vous travaillez pour Yohei Sasagawa, un homme qui crée de l’argent à partir de rien en prétendant frauduleusement avoir en garantie des trésors légendaires cachés dans des cavernes en Indonésie et aux Philippines. Malheureusement vos alliés européens et la plupart du reste du monde ne croient plus aux histoires de Sasagawa et de ses amis gangsters, et bâtissent un système financier alternatif.

La question que je vous pose est la suivante : « Quand allez-vous commencer à accepter la réalité et à renégocier l’architecture internationale géopolitique et financière qui reflète la réalité démographique et économique du monde actuel ? »


Ma question suivante serait :

« La Constitution des Etats-Unis dit clairement que le pouvoir de créer la monnaie appartient au gouvernement du peuple des Etats-Unis, donc à quel moment l’armée des Etats-Unis va-t-elle respecter son serment de garantir la Constitution en nationalisant le Conseil d’Administration de la Réserve Fédérale et en libérant le peuple américain de l’esclavage de la dette ? »

Le fait que l’on ne m’ait pas donné l’occasion de poser ces questions m’a rappelé une fois encore qu’une des tactiques subtiles de la cabale pour conserver le contrôle d’évènements organisés comme les conférences de presse est de s’assurer que les journalistes qui suivent la ligne directrice soient ceux qui seront autorisés à poser les questions.

En tout cas, écouter la ligne directrice telle qu’elle a été exprimée par D. Blair a fourni quelques aperçus intéressants sur ce qui arrive au régime de Washington D.C. et à sa filiale esclave japonaise. L’élément le plus important qu’ait indiqué  D. Blair est que le récent discours du Premier Ministre israélien Benyamin Netanyahou devant le Congrès et le Sénat des Etats-Unis n’était « pas beau à voir », et qu’il « tentait de s’immiscer » dans les affaires internes des Etats-Unis.

Des commentaires publics de ce genre, particulièrement sur Israël, tenus lors d’une conférence de presse internationale, témoignent d’un langage extrêmement fort. D. Blair a confirmé par là ce que mes sources du Pentagone et des services de renseignement m’ont affirmé : il y a une campagne concertée en cours pour se débarrasser de l’israélien Netanyahou et du régime de l’Arabie saoudite.

Le régime saoudien a demandé à l’Egypte, au Pakistan et d’autres pays musulmans de les aider, mais ils ont tous refusé. Des sources du Pentagone nous disent que la Chine, la Russie et même les soutiens de Netanyahou essaient de le contraindre à mettre un terme au plan cauchemardesque des Sionistes pour démarrer une Troisième Guerre Mondiale.

Le régime saoudien et de nombreux associés de Netanyahou seront inculpés pour crimes de guerre à l’issue de cela, si l’on en croit les promesses des sources du Pentagone. De plus, ils seront obligés de payer d’énormes dommages et intérêts financiers, selon les mêmes sources.

Donc, du fait que le système militaro-industriel américain se retourne contre les Sionistes et les Saoudiens sans équivoque, il est tout aussi clair que les dirigeants actuels ne réfléchissent qu’avec une vue étroite et à court terme de l’avenir.

En revenant au monde comme le décrit D. Blair, il remarque que le meilleur ami du gouvernement des Etats-Unis est désormais le Japon, ou comme il l’a exprimé : « le Japon est un des rares pays alignés » avec les Etats-Unis. De leur côté, les Etats-Unis poussent le Japon à faire voter des lois qui permettront au Pentagone d’intégrer ses forces armées aux forces japonaises afin d’appuyer tactiquement le « pivotement vers l’Asie ».

Le Premier Ministre japonais esclave, Shinzo Abe, se rendra en visite officielle aux Etats-Unis vers la fin du mois où il fera un discours durant une séance conjointe du Congrès, lequel sera soigneusement écrit par ses dresseurs américains et Yakusa. A cette occasion, il essaiera d’annoncer un renforcement de l’alliance Etats-Unis/Japon pour verrouiller le grand projet permettant de contrebalancer la Chine. Ils essaieront également d’amener Abe à annoncer la conclusion de l’Accord de Partenariat Economique Stratégique Trans-Pacifique (TPP).

Malheureusement pour Abe et ses manipulateurs américains, du fait que le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, l’Italie et la Suisse figurent parmi les 50 pays qui veulent se joindre à la Banque Asiatique pour l’Investissement dans l’Infrastructure (AIIB) proposée par la Chine, tout le scénario essayant de présenter la marionnette Abe comme le dirigeant asiatique robuste alternatif à la Chine tombe à l’eau.

C’est maintenant un fait avéré que les Européens ont publiquement renoncé au leadership américain dans l’architecture financière mondiale. Abe n’est qu’un Obama japonais, un visage non-blanc derrière lequel ceux qui tirent les ficelles à Washington (moins les Sionistes) peuvent se dissimuler.

Les agents du pouvoir fasciste japonais comme Yohei Sasagawa, et les manipulateurs du Japon basés aux Etats-Unis qui se dissimulent derrière Abe ne comprennent pas qu’ils se trouvent devant un changement de paradigme et non dans une situation courante avec quelques changements. Même si Abe se rend à Washington DC  et lit le discours de ses manipulateurs aux bouffons rassemblées là, il n’a plus d’importance parce que Washington D.C. n’est plus le centre de la scène mondiale.

Un autre point à remarquer, c’est que D. Blair, dont on nous dit qu’il représente « la crème de la crème » du système militaro-industriel américain, semble croire sincèrement les mensonges statistiques avérés sur l’économie américaine en reprise, alors qu’elle est en chute libre. Prendre ses désirs pour des réalités ne devrait jamais être un renseignement sérieux dans ce métier.

Un autre élément que nous avons appris en observant la prestation publique d’un apparatchik haut placé du système militaro-industriel, c’est à quel point ils peinent à comprendre comment l’internet a totalement détruit le vieux pare-feu entre ce qu’ils savent et ce qui est rendu public. Il semble encore croire que le discours public peut être contrôlé par des mensonges sur l’état de l’économie par des journalistes ayant subi un lavage de cerveau, alors qu’en réalité, le net délivre la plupart des informations alternatives au public qui réfléchit, qui sont aussi bonnes ou meilleures que celles auxquelles il a accès. 

Ce que Blair a dit et qui vaut la peine d’être mentionné, c’est que la Chine avait dérobé pour près de 300 milliards $ et 200 milliards $ de brevets industriels respectivement aux Etats-Unis et au Japon en 2013. Cela démontre que l’internet se transforme en un vecteur sphérique ou conscience mondiale, où toute l’information est visible et partagée.

Dans ce monde, la vieille mentalité d’essayer de contrôler les autres par la propagande, une technologie secrète et la force militaire devient négligeable. Les Chinois produisent déjà onze fois plus d’acier que les Etats-Unis et ont à peu près un libre accès à toute leur propriété intellectuelle, donc s’ils voulaient créer une armée moderne géante, ils le pourraient, mais ils ont choisi de ne pas le faire. Dans de genre de circonstances, il vaut mieux les avoir comme partenaires que comme ennemis.

A cette fin, la semaine dernière la Société du Dragon Blanc (WDS) a fait une proposition pour la structure de gouvernance de l’administration pour la planification économique mondiale envisagée. La proposition consiste à accorder une part de voix de 20 % à la Chine, 17 % chacune à l’Europe et à l’Amérique du Nord, 14 % au Japon avec la Corée (du Sud et du Nord), et 32 % aux autres pays. Cela mettrait l’Orient et l’Occident à égalité avec 34 % du total des voix et donnerait le vote décisif aux pays du Sud.

Dans le cadre de cette proposition, la Banque Asiatique pour l’Investissement dans l’Infrastructure (AIIB) pourrait exister comme une institution séparée mais elle pourrait étendre ses attributions et devenir éventuellement la banque mondiale pour l’investissement dans l’infrastructure.

En tout cas, les nouvelles étaient plutôt lentes à émerger au cours de la semaine dernière en raison de l’accalmie dans les négociations secrètes sur la manière d’aménager l’architecture mondiale existante. Pour cette raison, la crise grecque a été renvoyée au mois de Mai. Les choses devraient reprendre leur cours vers la fin du mois d’avril.

Source :

http://www.theeventchronicle.com/intel/benjamin-fulford-former-us-director-of-national-intelligence-dennis-blair-works-for-japanese-gangsters/


Traduction Patrick T. Rev Isabelle

PUTIN




AVAILABLE IN FRENCH, ROMANIAN, PORTUGUESE




2017 FSB Meeting - EN from Roberto Petitpas on Vimeo.



putin

BF



“Glory to God in the highest, and on Earth

Peace, Good Will toward men.”

This Christmas, Give Peace.



BJ 2 FEV




UPDATES ON THURSDAY MORNINGS

AT 08:00 H GMT